dimanche 23 mars 2008

...mais vieille dinde

De passage à Paris pour Pâques, Mari et moi-même sommes allés chez ma soeur fêter les 16 ans de ma nièce. Il est vrai que dans ma famille, nous sommes peu regardants sur les différences d'âge et nous sommes toujours vantés de mélanger avec brio les générations. Bon, cette fois-ci, le tableau était plutôt classique : pendant que les jeunots fument discretos leurs cigarettes et sifflotent les mignonettes de vodka sur le balcon, les "plus vieux" braillent sans vergogne dans le salon et font le récit de leur jeunesse respective et de toutes les conneries qui vont avec.

Oui, parce que "être jeune", c'est "être con". L'adolescent basique appréhende le monde avec crainte mais cache ses peurs derrière une certaine désinvolture et une arrogance teintée de mépris vis à vis des plus vieux. Il saute les barrières de l'autorité parentale, jouit d'une grande liberté et pour peu qu'il découvre les premiers émois amoureux, se sent totalement incompris. Mais ça, ce n'est pas de la faute des parents... Avouez tout de même que les jeunes parlent de plus en plus mal et j'ai moi même du mal à suivre ce qu'ils essayent de me dire: ils écrivent de manière bizarre ("komen sava toi? tro ptdr o 6cé, CT 5pa IR!") et nous font braire en parlant à l'envers ("ouah, c'était trop ouf la résoi hier, machin il était trop foncedé à la beu").
Bref, dialoguer avec un ado en lui demandant toutes les 2 minutes la signification des mots qu'il emploie mène ardument à une vraie communication.

Cependant, quand je les écoute parler, je leur concède une certaine agilité pour jouer avec les mots et ils sortent parfois des tournures de phrases assez savoureuses... Mieux que ça, ils adorent faire des rimes.

Dans chaque ado se cache un Rimbaud.

Nièce: "Allez salut zaza! J'me casse! Trop cool de t'avoir vue"

Zaza 16 ans aussi: "Haa! t'es sur un tipar?"

Nièce: "Ouaiche ouaiche Canne à pêche, je pars en calèche"

Zaza 18 ans : "Heu... tu pars pas en voiture avec ta mère?"

Nièce : "Meuh t'es con! Allez! Tchou Bisous dans le Clou!"

Zaza 22 ans : "Tchou quoi?"

Nièce : "Tchou-bi-sou-dans-le-clou! C'est une expression (off line : attardée)!!"

Zaza 25 ans : "Ha ouais! Trop la classe pistache!"

Nièce : "Hein? Non mais d'où tu sors cette pauvre phrase??!!"

Zaza 28 ans : "Ben... Vous dites pas ça vous les jeunes? et... ça déchire le cuir? heu... trop peinard ce plumard? mmm.... tu sens bon mon dindon??"

Nièce : "Naaan, mais t'as rêvé! On dit pas des trucs aussi nases nous! Ce sont des blagues de vieux!"

Zaza 44 ans, hu-mi-liée : "Hin hin hin..."

J'ai dit n'importe quoi. Dans chaque ado ne se cache pas un Rimbaud : dans chaque ado se reflètent les vieilles croûtes que nous sommes. En moins de 5 minutes, je me suis pris plus de 15 ans dans les dents.

Trop relou la life.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

et glouglou