lundi 10 mars 2008

Allô Maman Bobo

Je ne tombe jamais malade. Je dis bien JA-MAIS. J'ai une santé de fer et ne me bourre donc jamais de médicaments qui rendent patraque. De plus, si cela arrivait régulièrement, je sais bien que la maison ressemblerait à un chantier, on ne se nourrirait que de conserves et on ne porterait que des fringues sales : pas le choix, il faut que je tienne le coup si je veux que ma famille garde sa dignité (et sa propreté).

Nain est dans le même cas que sa mère : il attrape certes la crève de temps en temps mais il n'a jamais du subir d'opérations angoissantes ou de séances respiratoires chez un kiné .

Et pourtant, j'ai tant vu la catastrophe arriver! Je me souviens que la première fois qu'il a vomi avec 38° de fièvre, j'étais dans une panique monstre et l'ai direct emmené à l'hosto pensant qu'il avait sûrement du attraper une maladie rare et sournoise. Et bien non, une giclée de doliprane et c'était fini. Maintenant, j'essaye de rester zen et confesse l'élever un peu à la dure. S'il tombe mais que son visage n'atteind pas le sol, c'est bon. S'il se cogne mais qu'il ne s'évanouit pas, c'est bon. S'il a la crève et qu'il tousse, j'ai le super-kit médical.

Quant à Mari, quand il tombe malade, il ne pleure pas, ne crie pas et ne se roule pas par terre de douleur (ou de fatigue)... Non, il fait pire que ça... Quand Mari tombe malade... Il geint...

Mari : "Ggnnnnnn.... je peux rien faire aujourd'hui, je me sens mal..."

Zaza : "Ben prends une aspirine!"

Mari : "Gnnnnn... je sais pas où c'est...."

Zaza : "Heeuuu, la boîte à pharmacie dans la salle de bains, ca t'évoque quelque chose??!!"

Mari : "Ggnnnn.... Je te jure, ça va pas du tout... Tu veux pas aller la chercher pour moi?"

Zaza : "Dis donc, si tu veux être bichonné comme un môme, t'as qu'à appeler ta mère!"

Mari: "Gnnnnnnnnn... Notre fils, quand il tombe malade, tu t'en occupes... y'en a que pour lui, c'est pas juste!!"

A ce moment, je réalise qu'il a raison. Je me consacre trop à Nain, c'est vrai. Et j'en délaisse mon homme qui au final est obligé de faire sa chochotte pour que je lui accorde un peu plus d'attention et c'est légitime de sa part : le couple doit passer avant les enfants, être amants avant d'être parents... mouais... je vais essayer...

Mari : "Gnnnn... je suis vraiment malâââââde!"

Zaza : "Bouges pas du lit, je vais te chercher tes médocs!"

Mari : "Ggnnnnn... je veux pas de médicaments... la seule chose qui pourrait me soigner et me soulager, c'est un petit bisou"

Zaza : "Un bisou? Mais ça pourra jamais te soigner ça! Et pour quoi pas une fellation pendant qu'on y est??!!"

Mari : "Gggnnnnmmmooouuiii"

Zaza : "Ecoute, tes microbes, tu te les gardes, j'ai vraiment pas envie que tu me les refiles!! Non, je vais faire comme d'habitude : ce soir, avant de te coucher, je vais te remplir les narines de serum phy, te déboucher le nez avec mon appareil de compet', ensuite, je te mettrai un suppo dans le cul et demain matin, tu me montreras tes selles. Et si elles ressemblent à de la soupe d'épinards, je t'emmène chez le médecin! On va faire comme ça, c'est plus sûr!!"

Vous voyez? J'en fais des progrès!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

et glouglou