lundi 31 mars 2008

Les lois de Murphy

La plupart du temps, j'organise mes journées selon un planning précis afin que RIEN n'échappe à mon contrôle et surtout, ne pas perdre de temps pour avoir le loisir de m'abrutir devant mon ordinateur. Cependant, j'avoue que ma super-organisation subit certains aléas qui m'éloignent de la rectiligne que je m'étais tracée tout droit direct vers le canapé.

Vous avez sûrement déjà vécu LA file de supermarché qui doit fermer car la caissière ne retrouve plus ses rouleaux, LA queue du péage qui n'avance pas car le touriste anglais devant vous ne connaît pas les pièces en euro, L'avion qui affiche 2h00 de retard car un ouragan sadique a choisi LE créneau horaire de votre vol pour s'abattre pile poil sur l'aéroport. Bref, au quotidien, je subis moi aussi ces petits tracas qui ont le don de me gonfler au maximum : on les appelle les Lois de Murphy ou plus communément les Lois de la Tartine Beurrée ou de l'Emmerdement Maximum.

Et bien comme son nom l'indique, les Lois de l'Emmerdement maximum prennent toute leur ampleur quand il s'agit du... popo... Oui, oui, je sais... ça faisait longtemps que je ne m'étais pas attardée sur le scato et j'entends déjà les jeunes mamans me reprocher de cristalliser les préjugés des "non-parents" sur notre relation quasi-exclusive avec les couches.

Mais voyez-vous, chez nous, le popo de Nain, c'est toute une affaire.

On ne peut décemment pas laisser un enfant baigner dans ses excréments : tout d'abord parce que c'est sale et anti-hygiénique et puis aussi parce que ça pue. Donc, avant de partir de vadrouille, il est important d'anticiper la cata en se munissant du kit de désinfection afin d'éviter les désagréments pour tout le monde. Et bien malgré toutes nos précautions, le popo reste notre pire ennemi et choisit délibérément d'apparaître quand on s'y attend le moins...

Loi 1. Le popo arrive toujours au moment d'embarquer dans l'avion.
Vendredi. Aéroport de Nîmes 13h00 : l'avion a plus d'1h00 de retard. Habitués aux horaires chaotiques de Ryanair, nous attendons donc sagement dans la minuscule salle d'embarquement où s'entassent déjà 150 personnes. 14h50. Appel à l'embarquement. Nous frétillons d'excitation avec notre carte prioritaire et là... Mari me regarde amusé en me disant :"Tu sens pas un truc?". Si. Je sens bien. Tous les autres passagers aussi. Hop, je prend Nain sous le bras (qui s'applique à hurler à la mort) et découvre avec horreur que 1. Il n'y a pas de table à langer 2. Y'a du popo partout 3. Tous les passagers nous dévisagent et vont découvrir avec dégoût que Nain a bel et bien mangé du saucisson au taureau pendant les vacances...

Loi 2. Si le popo doit arriver, il faut que Nain soit habillé pour sortir.
Cette loi se vérifie donc 3 fois par semaine les jours où Nain va à la crèche. Il suffit qu'il soit arnaché dans sa poussette, prêt à franchir la porte de la maison, avec les triples épaisseurs de vêtements pour affronter l'hiver pour que le popo surgisse. Et VLAN, je referme avec exaspération la porte, remonte lui ôter son attirail (chaussures à lacets incluses), remettre le tout à la hâte pour finalement me retrouver au point de départ 10 minutes plus tard.

Loi 3. Plus le popo est inattendu, plus les dégâts sont lourds.
Opération Sainsbury's pour remplir le frigo. L'avantage des hypermarchés, c'est que les caddies avec siège enfant vous tendent les bras pour libérer les vôtres. Nain frétille de joie dans son siège au mileu de ces rayons à la gloire de la surconsommation. Bien. Son attention est toute exarcébée et je peux me concentrer, confiante, sur ma liste de victuailles. Et là, entre les yaourts bio et les crèmes épaisses, le visage de Nain se crispe et vire au rouge écarlate... Le popo aime apparemment les rayons frais. Pas perturbé pour un sou, Nain finit son affaire et continue de sauter joyeusement sur son siège. Le popo atteint enfin son objectif, c'est à dire, le milieu du dos...

Même avec un rouleau à patisserie, j'aurais pas mieux fait...

2 commentaires:

  1. Je viens de découvrir ton blog, et c'est un vrai plaisir de te lire.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou !

    je vois que nous avons les mêmes expressions (LEM) et le même specimen à la maison... sauf qu'ici, pudeur de l'âge oblige (2 ans tout juste), il se cache maintenant pour faire "popo", y'a même plus besoin de le pister à l'odeur, s'il est pas dans la pièce et silencieux, c'est qu'il est à son affaire (parce que bizarrement, quand il fait une connerie, il fait du bruit en même temps)

    Ce blog est un pur bonheur, merci

    RépondreSupprimer

et glouglou