mardi 22 mars 2016

Dead Poule?

Encore 15 jours et j'aurais accompli l'exploit de "la meuf qui prétend avoir un blog et qui n'a pas écrit depuis 1 an".

Histoire de prouver que je suis encore en vie, j'alimente ma page facebook de photos débiles et de citations enfantines dont les lecteurs qui n'ont pas d'enfants se foutent éperdument. Un peu plus et j'allais passer le cap du postage intensif de vidéos de bébés chats qui sont tellement mignons même quand ils se lèchent le derrière. Il parait cependant que ça fait un carton auprès des internautes. Va comprendre….

Bien entendu, j'ai failli enterrer ce blog une dizaine de fois, faire mes adieux en larmes, persuadée que je n'avais quand même pas grand chose à raconter et que ma vie d'expatriée était noyée parmi les dizaines de blogs de français à Londres qui fleurissent chaque mois sur la Toile. Entretenir l'intérêt des lecteurs et publier régulièrement du contenu un peu travaillé demande plus de temps (et de talent) que l'on ne le croit.

Et puis quand t'as un gros poil dans la main, ça n'aide pas.

Récemment, une journaliste de l'Express m'a contactée pour témoigner dans le cadre d'un gros dossier sur l'Expatriation (sorti depuis en janvier). Bien que très flattée par son intérêt pour ma modeste prose, je lui ai fait remarquer que cela faisait des mois que je n'avais rien écrit.

"Pourquoi?" m'a t-elle demandé?
"Par décence chère madame", lui ai-je répondu.

Depuis janvier 2015, j'ai pris cette mauvaise habitude de me coucher en lisant les nouvelles. Et chaque matin, je me réveille en allumant mon téléphone pour savoir ce qui s'était passé durant mon lourd sommeil. Plus que du voyeurisme, c'est de l'inquiétude. Et après l'inquiétude vient la colère. Et ce matin, je suis gavée….

Ce blog n'a pas d'autre but que de faire glousser, animer la pause-déjeuner de mes lecteurs et donner quelques news à mes proches. Mais depuis 1 an, je n'ai plus coeur à la rigolade.

Parce qu'il me parait indécent de parler de mon surpoids quand des gens crèvent de faim à nos portes, me prendre la tête sur le choix des écoles à Londres alors que des milliers d'enfants n'y ont même plus accès, râler sur mon mari désorganisé alors que des femmes se font tabasser par leurs conjoints dans le silence absolu, m'exaspérer sur le bordel accumulé résultant d'achats compulsifs alors que des familles entières ont tout perdu, m'offusquer du prix des billets d'avion pour nos prochaines vacances quand d'autres se noient par milliers sur de pauvres embarcations. Ajouter à cela la montée du fascisme, la bouffe empoisonnée à grande échelle qui nous fait crever à petit feu, l'impuissance grandissante de nos gouvernants et bim, voilà comment on arrive à se plomber le moral dès le réveil.

On essaye de nous lobotomiser à coup de nouveaux Iphone (Apple c'est le merde, je le dis pourtant depuis des années), d'émissions de TV Reality qui nous montrent ce qu'il y a de pire dans le genre lavage de cerveau, de jeux vidéos et de porno à gogo auxquels nos enfants ont accès dès le plus jeune âge, ça se bastonne, ça baise, ça hurle, ça s'insulte… Dire qu'à l'époque je jubilais rien qu'avec 5mn quotidiennes d'Ulysse 31… On nous donne tout, on en fait de la merde.

Moi même j'ai plongé tête la première, une grosse autruche qui enterre son cerveau dans un vide béant et qui continue de creuser parce qu'il n'y a pas de limite dans la médiocrité.

Et puis parfois, je relève la tête. J'y trouve mes enfants, ma famille, mon homme, mes amis, à portée de main. J'ai une chance incroyable finalement, une vie paisible, beaucoup d'amour, j'ai de quoi bouffer tous les jours, je suis en vie!

Et parce qu'Internet est à double tranchant, je fais comme tout le monde : ma foi en l'humanité reprend le dessus rien qu'en regardant des films avec de parfaits inconnus qui s'entraident (oui je sais, c'est con, mais c'est comme ça) et oui, je mate des putains de vidéos de chats!!



ALLEZ C'EST BON, JE VAIS ARRETER DE VOUS PLOMBER LE MORAL!


3 commentaires:

  1. Bonjour Zaza,
    Je fais partie de cette majorité/minorité silencieuse(rayer la mention inutile), et je lis toujours avec plaisir vos exploits ou pas de vie d'expat.Ce que je recherche dans votre blog ainsi que dans d'autres que je suis, c'est justement d'échapper à cet enfer quotidien de violence réelle, télévisuelle, physique et psychique. C'est une bouffée d'oxygène qui me permet de ne pas devenir aigrie, conne (pardon pour le gros mot:p)et réac.Ce sont tous ces petits bonheurs ou petits malheurs qui font que j'ai foi en l'humain, qui me persuadent que l'on ne va pas s'auto-détruire, bousiller notre avenir et sauver la planète (carrément:D).Je suis persuadée que les mots peuvent combattre les maux, pas tous certe...
    En espérant voir un autre article bientôt ;). Et un bisou aux nains :D

    RépondreSupprimer
  2. laurence (@lopalomita)22 mars 2016 à 15:54

    Ouch... oui mais c'est pour tes "coups de gueule" au quotidien qu'on aime te lire et ce qui ressort de ta personnalité ... on sait bien qu'on peut être râleuse et avoir une consistance ... l'un n'empêche pas l'autre et ne devrait pas te bloquer, vraiment... tes écrits me manquent voila c'est dit.. des hugs hugs

    RépondreSupprimer

et glouglou