mercredi 3 décembre 2014

The Birthday Cake

Suite à mon article sur la fameuse recette du F*** Magic Cake, on m'a suggéré que ces petits tutoriaux, à défaut d'apporter une quelconque once d'idée en matière de cuisine, animaient les pauses déjeuner des mes lecteurs.

Je n'aime pas trop faire dans le répétitif. Ca lasse. Mais l'anniversaire de Naine tombant par hasard la semaine dernière, je ne peux m'empêcher de vous dévoiler les étapes chaotiques de la confection du Gateau d'Anniversaire.




Pour tout vous avouer, je n'ai jamais fait de gâteau d'anniversaire : je ne pouvais pas assumer de donner un truc dégueulasse à des enfants qui ne sont pas les miens.

Je me contentais donc d'aller au Sainsbury's acheter un gâteau déjà tout fait, nappé de icing (cet étrange mélange de beurre et de sucre dont les enfants raffolent), pré-découpé ou pré-décoré, ne dépassant pas les 12£ et avec une date limite de consommation suffisamment éloignée pour pouvoir le laisser traîner dans le frigo pendant 2 semaines sans que le moisi n'apparaisse. Ainsi, quand ce genre de truc existe, pour-quoi-se-faire-chier?

Et bien cette année, j'ai été prise d'un sursaut de mauvaise conscience à la lecture de cet article qui pointe du doigt cette mode de mère indigne sur laquelle je surfe allègrement.

Donc, pour l'anniversaire de Naine, j'ai décidé de faire un gâteau sur le thème Pouf.

Le problème quand on n'a jamais fait de gâteau, c'est qu'on se retrouve noyé au milieu de centaines de recettes sur Internet et qu'il est difficile de choisir celle qui conviendra le mieux à mon niveau et au temps que je compte y consacrer.

J'appelle donc ma copine V. dont le gâteau au chocolat est une pure merveille et qui est selon elle "enfantin" (Dieu que je déteste cette expression…). 

Bref, elle me dicte de tête la recette au téléphone,  et là…


Je sais par avance qu'une recette écrite à la va-vite sur un torche-balle, ça va rien donner de bon…

Allez c'est parti :

1. Rassembler tous les ingrédients. Se demander comment ils ont pu laisser une plume de poule dans une la boite d'oeufs. 
Réaliser que ton mec a tapé dans TOUTES les tablettes de chocolat sans les finir et que tu es obligée de racler les fonds de tiroir pour rassembler les restes épars.



2. Mélanger le sucre et les oeufs.
Comme t'as la flemme, appeler ta fille de 5 ans et la mettre un peu au turbin mais dans un esprit pédagogique ET ludique.



3. On t'explique que tu peux faire fondre le beurre et le chocolat au micro-ondes mais comme t'es une puriste, tu préfères le faire au bain-marie.

Mais comme t'es à la fois une puriste ET une moule, tu te dis que la casserole directement sur la plaque à feu doux, c'est aussi bien.

Tu te rappelles de la "touche personnelle" de ta mère et tu rajoutes du beurre.

Ca fond à 2 à l'heure, c'est pénible.

4. Comme t'es à la fois une puriste, une moule ET une mère exemplaire, tu rappelles ta fille qui était partie faire autre chose pour lui expliquer que le gâteau, bah il allait pas se faire tout seul et tu lui demandes en douceur si elle peut touiller dans la casserole.


Tu te souviens avoir lu quelque part que c'était hyper dangereux de laisser les enfants s'approcher d'une plaque de cuisson mais comme il faut se méfier des conneries qu'on peut lire sur Internet, tu laisses faire (toujours dans un esprit pédagogique ET ludique)


5. Tu mélanges la mixture de Naine (qui est déjà repartie parce qu'elle en avait marre) et le chocolat-beurre qui a enfin fondu.



5. La recette dit que tu peux utiliser un seul moule mais tu choisis de faire des petits gâteaux individuels car statistiquement, sur les petits 10 moules, y'en aura forcément au moins 1 de bien alors que si tu utilises que 1 seul gros moule et que tu foires, t'es bonne pour tout recommencer à zéro.

Tu choisis donc des petits moules à cupcakes bien étalés sur un plat.




6. Tu t'apprêtes à verser cette mixture dans les petits récipients et là, tu te dis que tu vas galérer et qu'il y a de force de chances pour que ça dégouline partout sauf dans ces machins en papier.



7. Tu vires les machins et tu sors ton plat magique en silicone


Beaucoup mieux!!

8. Tu verses un peu de mélange dans chacun des trous. Il t'en reste plein mais c'est pas grave, tu feras une deuxième fournée.


9. Tu pré-chauffes ton four.

10. Tu attends. 

11. Quand c'est bon, tu mets le plat au four 10 mn pas plus, le temps de fumer 1 clope et nettoyer ton bordel. 

Tu sors tes petites merveilles et tu les mets sur un plat.




12. Comme le thème c'est "Princess Party" tu dégaines le matos rose bonbon pour customiser tes petits gâteaux





13. Tu commences par le icing rose et tu réalises que la machin que tu as acheté, c'est de l'arnaque totale et qu'au bout de 9 gâteaux, il en reste plus une goutte. 



Et c'est pas la peine de secouer la bouteille comme un gros bourrin pour vérifier...


14. Tu compenses en chargeant les deux derniers avec des pétales de fleurs


ET VOILA!!! C'est absolument magnifique et tu peux être fière de toi!


Verdict : 
les enfants n'ont mangé que le icing rose et ont laissé la partie chocolat (bande d'ingrats)


Mais à côté de ça, c'est un peu ma faute car pour tout vous avouer…. j'avais quand même acheté un gâteau tout fait chez Sainsbury's



Dont il ne restait qu'une minuscule part...



4 commentaires:

  1. Je les trouve superbes tes cupcakes. Bientot tu ouvres une patisserie chez les Rosbifs, apres un stage avec Olivier chez Mille-feuille !

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours un plaisir de lire la relation que vous avez avec la farine, le beurre, le sucre, la levure et tes moules.
    Cela étant tes photos donnent envie !

    RépondreSupprimer
  3. Pas si mal tes gâteaux et étaient-ils bons car tu n'as pas fait tout çà pour caler devant eux ?

    RépondreSupprimer
  4. Ils sont superbes ces petits gâteaux ! Je voulais faire une surprise à ma nièce pour son anniversaire et je pense que c'est une activité qui va bien lui plaire, surtout que cela fait plusieurs mois que je ne l'ai pas vu :)

    RépondreSupprimer

et glouglou