vendredi 10 mai 2013

La semaine des Rateaux Laveurs

La semaine dernière correspondait à ce que j'appelle depuis des années, "la semaine des râteaux".

Non, il ne s'agit pas du râteau que tu te prends dans la face quand tu fais tout pour attraper un mec qui te trouve pas à son goût : cette douloureuse période a pris fin quand j'ai rencontré Mari il y a plus de 12 ans... Gloire à toi Seigneur...

La semaine des rateaux est celle qui correspond à la période des réponses des différentes écoles françaises de Londres...

Haaaaaaa, nous y voilà encore une fois : le sujet favori des mères expatriées que vient alimenter cet article des Echos.

Comme beaucoup, Mari et moi nous entêtons à vouloir faire rentrer nos enfants dans une école française, homologuée ou pas, on s'en fout un peu, du moment que nos marmots apprennent à maîtriser leur langue maternelle sous toutes ses formes (écrit, oral, culture Gé, conneries). 

La logique voudrait que nous inscrivions Nain dans une école publique anglaise (histoire que nos impôts servent à quelque chose) : notre retour en France étant peu probable, à nous de franchir ce cap psychologique en plongeant nos enfants dans la culture de leur pays d'accueil. Le problème, c'est que Nain a, dès son plus jeune âge, souffert de problèmes de langage en anglais et en français. En gros, il cause pas génial et nous lui avons fait subir des heures et des heures de séances laborieuses d'orthophonie : purs moments de joie...

2 années dans une école privée bilingue homologuée AEFE machin-truc à New-York ont remis notre petit dans le droit chemin (et nous, dans le rouge...) et loin de lâcher la pression, nous étions convaincus de trouver une place pour Nain dans une des quelques écoles primaires françaises de Londres qui ne peuvent accueillir que 20% des familles françaises installées ici.

Et bien Pan ! 

En 2012 déjà, aucun établissement ne trouvait de place pour Nain. Faut croire que 2005 a été une année chargée en naissances!
En 2013, j'ai consciencieusement re-stressé, re-rempli, ré-inscrit, re-payé des frais dans ces mêmes écoles... et la réponse du Lycée Français/CFBL est tombée la semaine dernière :

"Madame, Monsieur,


              Nous avons le regret de vous annoncer que nous ne sommes pas aujourd'hui en mesure de donner une suite favorable à votre/vos demande(s) d’inscription(s) pour la rentrée 2013 en classe de CE2. Fuuuuuuck...



Aussi nous nous permettons de conserver votre candidature sur liste d'attente (pour l'année scolaire 2013.2014) et vous contacterons dans le cas d'un éventuel désistement. Eventuellement peut-être mais pas du tout sur...
Il n'est pas nécéssaire de nous téléphoner. Pourtant le harcèlement téléphonique, il parait que ça marche bien?
En effet, les demandes, classées selon les critères définis préalablement par notre admission policy, ont été, très nombreuses et nous n'avons eu malheureusement qu'une seule place à offrir pour cette classe. Une seule place sur 60.... Fuuuuuuckkk....
Nous vous remercions néanmoins de l’intérêt que vous avez manifesté pour notre établissement. On vous en prie, ça m'a fait plaisir!
Avec nos meilleures salutations,"


Alors??? Qui a aussi reçu ce petit mail??? Me dites pas que je suis la seule!! Si nous sommes suffisamment nombreux, on pourrait même organiser une soirée spécial "Rateaux"!

Quant aux autres écoles?
Et bien Nain est sur les listes d'attente de Jacques Prévert et de l'Ecole Bilingue de Paddington depuis.... 2007... Soit 6 ans d'attente, à graver péniblement les échelons, place par place... Ca fout le cafard pour tout vous avouer...

Quant à l'école actuelle de Nain, la Petite Ecole Bilingue de KT et bien les parents qui y sont restés, dont nous, nous battons quotidiennement pour la faire rouler : un travail acharné, des réunions épiques, des rivières de mails et pourtant, Nain m'affirme y est heureux... Alors que faire?

Et bien je ne sais pas...

Pour Naine, c'est décidé, la maternelle à 8000 boules par an, c'est fini, elle va aller direct à l'école publique du coin à la rentrée!

Est-ce que les exigences des parents en matière d'éducation doivent prendre le pas sur le bien-être de leurs enfants? Vaste débat. Grosse prise de tête. C'est dans ces moments là que je réalise que je suis une maman débutante et que je n'ai pas fini d'apprendre moi aussi : on devrait plutôt ouvrir des écoles pour les parents angoissés par les enfants, eux, ne le sont pas... 

Ils prennent ce qu'on leur donne et leur faculté d'adaptation, leur enthousiasme, cette façon qu'ils ont de ne voir que le bon côté des choses m'émerveillent quotidiennement... Haa, mais pourquoi suis-je devenue une bobonne acariâtre au bord de la ménopause??

Bref, pour toutes les familles qui n'ont pas eu droit à la clé d'une école française, je vous invite fortement à vous renseigner sur les solutions alternatives : programmes FLAM, CNED, écoles anglaises de qualité, tout est répertorié, expliqué et très bien écrit sur le site http://www.avenuedesecoles.com, une vraie mine d'informations.

Sinon, je vous invite à soutenir les projets de free bilingual schools tels que Bromley ou Culham qui offrent un enseignement bilingue gratuit... Ouais... Gratuit... D'une initiative locale entre parents et professeurs, on aboutit à de beaux projets comme ceux-là, encore bravo! 

Si vous êtes d'ailleurs intéressés pour monter un projet similaire qui ne soit pas à dache du centre de Londres, merci de me le faire savoir, je tâtonne en ce moment le terrain mais y'a du boulot!!

Sur ce, je vous souhaite à tous bien du courage, de la persévérance et que votre moral tienne bon, le principal, c'est que vos Nains soient heu-reux, so...



33 commentaires:

  1. Un post sur un sujet si sérieux soit-il m'arrache quand même un rire et des sourires.... Je dis Bravo !!!! Je ne suis même pas concernée par le problème, pas en tant qu'expat en tout cas.... mais j'aurai quand même le problème des écoles un peu "spéciales" pour mon deuxième fils un jour ou l'autre (qui à 5 ans fait rien qu'à sauter des classes !!!).
    Bises
    Sandrine et les trois nains

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah t'as de la chance d'être peinarde! Bises

      Supprimer
  2. Je ne te comprends que trop bien! C'est la galère! Nous, après une année d'hésitation on a sauté à pied joint dans le système public (en même temps le privé nous a pas trop voulu ;)
    Bref, BON COURAGE !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, bravo d'avoir sauté le pas, moi j'y pense à reculons, prise de tête ultime....

      Supprimer
  3. nous on a opté pour l'immersion immédiate dans l'école du village mais bon ce n'était pas un choix trèèès difficile car nous sommes expat en..... belgique :) (ok je sors!) mais j'ai moi même été une enfant d'expat et j'ai fait une partie de ma scolarité en anglais avant de revenir au système français et je m'en suis plutôt bien sortie (sauf un leger handicap en orthographe français qui me poursuit encore)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu sors lol! le français est une langue vraiment dure, je m'en rend compte tous les jours quand je fais les devoirs avec Nain, donc normal que l'orthographe ne soit pas parfaite ;)

      Supprimer
  4. eurk : quelle course, quelle angoisse, et ils sont tout petits ! ici on se creuse la tête pour savoir dans quel college et/ou lycée privé on veut les mettre mais au moins on sait qu'on aura de la place... la grosse angoisse c'est quand même post-bac... bon et bien... bon courage (euh j'ai bon comme phrase d'encouragement débile ? ) laurence

    RépondreSupprimer
  5. l'important, c'est peut-être en effet que les enfants sont heureux où qu'ils soient? mais je peux imaginer la galère! NYC-London, même combat alors!? ça fait peur! Courage pour la suite! bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la galère oui, mais c'est le pendant d'une expatriation en masse qui est en soi une bonne chose je trouve!

      Supprimer
  6. Arghhhh, ton post colle pile à mes préoccupations du moment. On rentre à Londres dans un an et je suis déjà en panique totale avec ces histoires d'écoles. Le site du lycée français m'a déprimée au plus haut point - mes enfants étant actuellement à l'école américaine, on est tout en bas de la liste des critères d'admission (si on peut parler d'admission franchement).
    Idem, le retour en France est improbable et je tiens à la langue et à la culture française. Alors que faire...?
    Bref, on pourra partager nos expériences.
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on se tient au courant, y'a plein de solutions à envisager pour apprendre le français même si tes enfants vont dans le public, on va travailler d'arrache pied sur ça!

      Supprimer
  7. Et les inscrire dans une école anglaise, et compléter avec le CNED à la maison, tu y as pensé ? Surtout si vous pensez rester sur Londres un moment, ce serait plus simple pour tes enfants pour leur intégration de ce qui va être leur pays d'adoption pour plusieurs années.
    De plus, si vous parlez français à la maison et si vous allez en France de temps en temps pour les vacances, ils ne perdront pas leur langue maternelle.
    Bon courage !
    Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le CNED boarf, 3 heures en plus par semaine, ce n'est pas suffisant pour maitriser la langue française qui est une vraie plaie tellement le programme est lourd. et quand un enfant a déjà des difficultés d'attention et de langage, encore pire. Mais plein d'autres enfants le font à Londres en effet. Perso, j'ai pas la patience pour faire les cours moi-même et les profs prennent 39£/heure...

      Supprimer
    2. Ah ben, c'est sûr que si tu cherches une solution qui ne te demande aucun effort, ni aucun investissement personnel, c'est pas évident d'envisager le CNED, qui est effectivement assez lourd. Mais cela dit, je persiste à penser que c'est une solution gérable, surtout si tu t'organises avec d'autres parents dans ton cas, par exemple en vous répartissant le travail : une semaine, c'est toi qui fais un cours d'une heure aux gamins (4 ou 5 maxi), la semaine suivante c'est un autre parent, etc ... Et vous pouvez vous répartir les matières en fonction de vos goûts et centres d'intérêt, par exemple toi tu leur fais les maths, un autre parent fait la lecture, un autre fait les sciences, un autre fait l'histoire, etc ...
      Je suis sûre que tu en es capable et en plus, tes gamins seraient super fiers de te voir jouer la maîtresse d'école devant leurs copains ! Non ?

      Supprimer
  8. Bonjour,
    J habite Londres Fuhlam et mon aine rentre en reception en ecole publique anglaise en septembre 2013. Ns sommes en local ici sans aucun projet de rentrer en France. je serais interessee par le projet de free bilingual school a Londres.
    Merci
    Juliette

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    merci pour ton post. Est ce que tu croies que l'école bilingue de Kentish Town sera à la hauteur en 2013-14? est ce que votre travail dans le comité de parents a réglé les problèmes? Me conseillerais tu de l'éviter? J'ai un petit de 6 ans et une de 5 ans. On est encore au canada mais on sera à Londres en Sept.

    Merci! Valerie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On travaille comme des fous avec l'école pour la faire marcher, la nouvelle directrice est en train de tout réorganiser, avec notre soutien. C'est un risque à prendre, mais honnêtement, mon Nain fait le programme français sans heurts et son niveau s'améliore àla vitesse grand V, l'avantage d'être dans une petite classe...

      Supprimer
  10. Ici c'est l'ecole anglaise du quartier et ca nous va tres bien.Finalement c'est bien plus simple quand on n'a pas le choix!;-) xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. yess! Naine a hâte de rentrer dans sa nouvelle école publique, plongeon direct!

      Supprimer
  11. Bien sur qu'on va trouver une solution, on se tient au courant!
    Juliette, ton experience de l'ecole publique a Fulham va beaucoup m'interesser. Mon aine a 4 ans et nous serons aussi a Fulham.

    RépondreSupprimer
  12. En attendant, je te conseille un abonnement à un journal de petites actualités en français super sympa pour les petits, tu lui fais choisir 2 phrases TOUS les matins au petit dej et tu les lui dictes et il écrit et pi c'est tout, tu fais ça tous les matins bon, il y a des jours où ce sera cadeau... bien sur, mais la rigueur paie, l'école ne peut tout faire, valable dans tous les pays du monde.
    Une année scolaire et tu verras des résultats et c'est lui qui te posera des colles (vécu) (en plus la petite soeur en profitera aussi l'air de rien !)

    plus ludique et top :

    http://www.lutinbazar.fr/un-trivial-pursuit-de-grammaire-conjugaison-pour-le-ce1-a1210466

    http://www.amazon.fr/Jeu-dorthographe-En-54-cartes/dp/2809602786

    Tain je suis trop dure avec toi :)
    Bon courage
    Veronica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raaa t'es dure!!! je vais tenter tes trucs pour Naine en tout cas! merci pour les bons tuyaux!

      Supprimer
  13. Qu'est-ce qu'il est mignon ton petit garcon........ Jess

    RépondreSupprimer
  14. Alors chez nous, faute d'une ecole francaise a moins de une heure de metro, nous avons opte pour l'ecole du coin
    . On ne sait pas quoi faire avec le francais, on reflechit mais definitivement les ecoles francaises sont pleines a craquer!! Je ne connais pas KT mais j'ai organise La Course contre la Faim avec le site d'oxford gardens et les parents etaient contents de l'ecole. Si tu as un projet de free school vers l'est, je suis a greenwich, on est partant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien il y a une free-school bilingue qui va ouvrir ses portes à Greenwich l'année prochaine, mais ce sera à partir de Y7! D'ici là, les écoles FLAM et le CNED offrent en effet de bonnes alternatives ;)

      Supprimer
    2. oui je sais mais comme tu le dis c'est a partir de year 7 et la 1ere chez nous va entrer en year 1 en septembre... Pour l'instant je suis tres heureuse avec l'ecole anglaise, je voudrais juste etre sure qu'elle apprenne a lire et ecrire en francais au cas ou nous rentrions. Au fait, ca vous direz d'organiser la Course contre la Faim (pour action contre la faim) a la petite ecole bilingue de KT? Je l'ao organisee pour la petite ecole bilingue de OG cette annee et ca a ete un grand succes!

      Supprimer
  15. Bonjour tout le monde,

    Il semblerait que les écoles françaises et bilingues vous soient assez familières à Londres... Je me pose des questions sur la qualité d'enseignement de la petite école bilingue à Kentish (pour les classes de CP / CM2) afin de confirmer ou pas l'inscription.
    Vos avis me sont précieux à cette période de l'année !!
    Merci d'avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien Nain va entamer sa deuxième année à la Petite Ecole Bilingue de KT, rentrée en CE2. Je ne te cacherai pas que cette première année a été chaotique et tous les enseignants de cette année ne rempilent pas l'année prochaine. mais il y a du turnover dans toutes les écoles et la nouvelle équipe pédagogique est en train de se mettre en place avec des enseignants Education Nationale confirmés. En tout cas, le niveau de français est super bon dans cette école, grâce au dévouement des profs qui étaient là cette année. Pour l'anglais, l'école doit encore faire ses preuves mais monter un programme bilingue avec des enfants anglophones et francophones, c'est très compliqué à mettre en place!

      Supprimer
    2. Merci Zaza pour ce retour rapide et plutôt prometteur pour l'école qui en est à ses débuts. Du coup, ça lève le doute que nous avons sur la qualité de l'école même si des progrès sont à faire pour l'enseignement en anglais ! Qu'en est-il de l'ambiance : les enfants s'y sentent bien ? Merci encore

      Supprimer
    3. Et oui, les enfants y sont heureux, ils s'adaptent mieux que leurs parents....

      Supprimer
    4. Merci pour cette précision importante ! Je viens de trouver l'évaluation faite par l'OFSTED qui semble plutôt positive dans l'ensemble et confirme ton sentiment sur le bien-être des enfants (faiblesse au niveau du management de l'école en revanche) http://parentview.ofsted.gov.uk/parent-view-results/survey/result/126982/all

      Supprimer

et glouglou