lundi 20 juin 2011

L'école est finie

Il va falloir vous y faire mais il m'arrive de temps à autre de ne RIEN poster pendant près de 15 jours sans véritable explication ("être une moule" n'est pas un argument valable parait-il). L'été approche et je reçois pas mal de mails de mamans paniquées qui viennent s'installer avec leurs nains à NY à la rentrée. La question brulante est : "Comment vais-je trouver une école?". Petit article donc pour mes lecteurs chéris qui arrivent bientôt avec leur marmaille vivre l'aventure américaine! Une fois encore, cet article ayant été écrit dans un but caritatif, j'invite mes compatriotes expatriées à compléter les informations ci-dessous rédigées à l'arrache entre 2 verres de rosé!!

Il se trouve que depuis vendredi, Nain est en vacances.
Voilà, nous sommes le 20 juin et Nain n'a plus école depuis vendredi, ce qui signifie que pendant 2 mois et demi, c'est Bobonne qui va faire GO jusqu'à la rentrée. Fermer l'école mi-juin, c'est quand même limite foutage de gueule pour un établissement qui te coûte un demi-rein à l'année (tout ça pour faire des dessins moches et apprendre à compter jusqu'à 20, cantine non incluse). Si j'ai bonne mémoire, en France, on lâchait les fauves fin juin et quand Nain était à l'école publique à Londres, les cours s'éternisaient jusqu'à fin juillet!!

Je vous explique pas l'organisation délirante pour les mamans qui travaillent, obligées de faire des allers-retours en France pour un child-dropping en règle, revenir bosser, puis repartir les chercher puis revenir ou celles qui traquent le summer camp de rêve pas trop onéreux ("chérie, t'es à NY....").

Bon, j'en vois certains qui s'en foutent et qui se sont arrêtés au prix exorbitant qu'appliquent sans complexes les écoles privées à NY. Certains ont bien sûr la chance d'avoir dans leur contrat d'expat "frais de scolarité pris en charge par la société" mais d'autres, comme Mari et moi, font partie de la grande majorité qui doit se dépatouiller pour trouver une école potable bilingue, avec un programme français reconnu par le Ministère si on projette de revenir en France (les équivalences entre programmes scolaires US-UK-France sont un véritable sac de noeuds).

Nous aurions pu opter pour l'école publique à NY, mais avec un Nain qui a passé plus d'un an chez un "speech therapist" à Londres, nous n'avons pas voulu jouer aux cons (et Dieu sait qu'on est bon à ça...), donc, nous sommes partis en chasse.

Or, contrairement aux autres grandes villes dans le monde, il n'y a pas vraiment d'école française à NY. Il y a des écoles américaines avec un programme bilingue. Nuance.

Certains parents optent pour l'école publique 100% américaine avec des cours particuliers en français après l'école (uniquement pour les enfants qui ont encore une pêche d'enfer et une capacité d'attention suffisante après une journée d'école... Autant dire que c'est pas gagné pour tout le monde...)
Il y a heureusement des écoles publiques avec un French DLP (Dual Language Program) (les places sont rares et si on n'est pas résident newyorkais au moment de l'inscription, c'est un chtouille plus complexe).
Puis, il y a les écoles privées dont la liste et toutes les explications se trouvent ici (t'es juste bon à pleurer ta mère quand tu vois le montant à débourser à l'année). Option que nous avons finalement choisie vu que Mari et moi sommes des wonder-quiches un brin mal organisées...

On a donc prévenu Nain : "Bon, tu cravaches encore 1 année voire 2 MAX et après, ZOU, on te colle à la Public School avec les petits américains parce que si tu continues à faire l'andouille, Maman va devoir arrêter les soirées arrosées avec les copines et on va aller habiter en banlieue!! Maman, elle a habité 25 ans en banlieue, elle y retourne plus, d'autant plus que je n'ai toujours pas mon permis de conduire!! Donc c'est over my dead body!!"

Je râle, je râle mais Nain nous a procuré un pur moment de bonheur jeudi qui nous a fait oublier la douloureuse :


La Graduation en basket!!!

ou le concept des parents hystériques, camera au poing, qui hurlent le nom de leur enfant comme si c'était une superstar pour qu'il pose pour la postérité...
alors qu'il en a limite rien à foutre...

9 commentaires:

  1. Avantage numero 1 de l'ecole publique americaine : ils finissent le 28 juin :-)

    Chaque situation est tres individuelle et doit correspondre aux besoins de l'enfant. Romain parlait francais en arrivant ici a 2 ans et on parle toujours francais a la maison comme notre nounou. On attaquera les afterschools en francais l'an prochain probablement.

    Je recois beaucoup de demandes d'infos aussi. J'ai une belle presentation powerpoint que j'avais cree pour une reunion Accueil New York sur le sujet il y a 2 ans qui expliquent les differents systemes depuis la preschool jusqu'a la fin du primaire. Laissez moi un commentaire sur mon blog si cela vous interesse.

    RépondreSupprimer
  2. Deux semaines sans post... c'est long quand meme !! :)
    Oh p*t*in de sa m*re, j'ai ouvert le pdf écoles privées juste par curiosité et bah j'ai pas été décue ! Oh m*rde, j'ai bien fait de choisir London, et de pas encore avoir de mioches ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Faut preciser que inscription ecoles privees a NY oscille entre 30 000 a 40 000$!!!!....Par marmot.
    zaza faut pas te plaindre
    Tu bosses pas
    Tu as sans doute la societe de mari qui paye pour appartement...
    Sans compter le reste.
    c est quand meme la Dolce Vita pour toi.

    RépondreSupprimer
  4. Je me plains pas mais je trouve ça quand même délirant non? Moi qui pensais que Londres était très cher pour ce qui est des écoles, à NY, c'est vraiment un autre stade.
    Et non, la société ne paye pas notre appart, zero allowance ou autre.
    Nous sommes des average expatriates ;))

    RépondreSupprimer
  5. Et bien, bon courage pour les 2 mois et demi qui viennent !
    et merci pour les explications :)

    RépondreSupprimer
  6. Encore une fois, j'adore le ton de ce post ... Quinze jours, c'est long ;(

    RépondreSupprimer
  7. Arghhhh je viens d inscrire mes grumeaux a l école française de Londres et je trouve que compare a Paris ça coûte un bras alors NY c est juste plus de bras ! plus rien!

    RépondreSupprimer
  8. On finit manchot ou cul-de-jatte

    RépondreSupprimer
  9. Mes boulets on finit l ecole le 27 MAI,oui MAI!!!! ,81 jours de vacances!!!et j ai largue mon boulot le 28! Chuis folle!
    Je retourne a mon pinot noire sur ma terrasse!

    RépondreSupprimer

et glouglou