mercredi 15 septembre 2010

Shoot the freaks!

Ce week-end, pour célébrer le 5ème anniversaire de Nain, nous sommes allés à Coney Island.

A seulement 1 heure de métro de Manhattan, Coney Island est la version américaine de Brighton pour les anglais...

Côté face, une immense plage qui s'étend à perte de vue...


Côté pile, une gigantesque fête foraine coincée au milieu d'immeubles HLM...


Un très bel aquarium en plein air, une promenade en bois, musique à donf, on arrose le tout d'une bonne vieille odeur de graillon émanant de stands à hot-dog, et hop, on se croirait en effet à Brighton!

Seulement voilà, en se promenant, on a rejoint un groupe de badauds attroupés devant une attraction joliment appelée "Shoot the Freak"... Tout un programme...

Avec ma taille de naine, je n'aperçois qu'un malheureux en tenue bariolée saisissant un bouclier peinturluré. L'animateur, un gros du bide hurle dans son micro "Come on guys!!! Time to shoot the freak!!!!"... Le pauvre homme met alors un casque, s'avance en traînant des pieds au fond d'une impasse et attend d'être aspergé de boules de peinture.
A première vue, ça reste une version du paint-ball, activité hautement masculine qui fait la joie des enterrements de vie de garçon et des trentenaires en manque de sensation forte (ou qui n'ont pas connu le service militaire..).

Je m'approche quand même un peu plus pour voir d'où viennent les hurlements et là, je vous laisse juges ici...


Donc, non, vous n' hallucinez pas... Ce ne sont pas des adultes un tantinet portés sur la gâchette qui arrosent le dit-freak, mais bien des enfants à peine plus âgés que Nain qui prennent leur pied en shootant un parfait inconnu alors qu'il n'a comme défense qu'un bouclier en carton... Je vous laisse également imaginer les parents en back-up, pas peu fiers de leur progéniture (" C'mon son!! Shoot this freak!! Damn!! No ammos left!!"), sous le regard atterré des passants et moi la babine inférieure scotchée à mon menton...

Alors certes, il ne s'agit que de boules de peinture et ce n'est pas vraiment dangereux à cette distance mais bon... merde quoi... Si on commence à encourager ses gamins à rentrer dans ce genre de délire, c'est un peu de leur innocence qu'on flingue...

Bref, Nain commence à trouver ça cool et alors là, Mari et moi, on le calme tout de suite! Pas question de se lancer embarquer dans opération psychopathe, il va gentiment aller faire du manège comme tous les enfants de son âge!!

Son choix s'est bien entendu porté sur le manège aux avions.... munis d'un flingue évidemment...


Impossible d'y échapper?

3 commentaires:

  1. Souvenirs, souvenirs ! et quand je voisle ciel bleu de tes photos je pleure !
    Joyeux anniversaire a Hadrien from London.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Vous aurez bientôt tous votre carte au NRA...
    C'est par ailleurs étonnant qu'en te voyant, le forain ne t'aie pas demandé de faire la freak à tirer... mais bon, tu pourras très bien faire ça sur la 42 ème hin hin hin
    kiss
    r

    RépondreSupprimer
  3. I like this post. I have to more information about this subject and now, I got all information from your post. Everything describes in this post is radiant. I figure you should make more post which encourages us custom essay writing service .I furthermore share an advantage imperative your subject. I would have missed the profitable information if I didn't find your site. So proceed with sharing.I might want to see more from you.

    RépondreSupprimer

et glouglou